Préparation d’un trek en Tasmanie

Depuis trois mois nous sommes en collocation avec 9 autres personnes venant de part et d’autre du monde. Nous avions fait ce choix pour se remettre de la vie en 4×4, pour progresser en anglais et surtout pour essayer de gagner de l’argent afin de continuer notre voyage. Mais voilà nous avons rapidement fait le tour de cette ville et nous avons encore soif d’aventure puisque c’est le but principal de ce voyage.

Ainsi le 6 avril nous quittons Melbourne pour rejoindre la Tasmanie, l’ile se trouvant en dessous de l’Australie. Cette île est réputée pour ses nombreuses randonnées. Nous avons décidé de réaliser l’Overland Track un des plus beaux trek du monde, classé au patrimoine mondiale de l’UNESCO. Si vous respectez scrupuleusement les étapes cette randonnée se réalise sur 6 jours, mais il est évidemment possible d’être plus rapide ou plus lent.

Selon mes renseignements ce n’est pas une randonnée difficile, avec des distances raisonnables d’en moyenne 10 km par jour et très peu de dénivelé (le plus dur se fait le premier jour).
Ainsi la préparation n’est pas aussi intense que pour d’autres randonnées comme le GR20 de Corse (un rêve d’ailleurs). Mais étant une angoissé de nature, j’aime être prévoyante, je vais donc vous parler de ma préparation.

PREPARATION DU MATERIEL

Pour finir la randonnée dans les meilleures conditions il est nécessaire d’avoir le matériel adéquat.
Quand nous avons fait nos valises pour l’Australie nous n’avons rien prévu pour les randonnées ni pour le froid. En Tasmanie les températures les plus hautes sont de 20 degrés en Janvier/Février (période d’été en Australie) seulement il est possible qu’il neige durant ces mois là. Alors imaginez en Avril quand l’automne a commencé sa saison. Vous devez aussi savoir qu’il est impossible de se laver durant ce trek pour éviter de détériorer le territoire protéger par l’UNESCO. Du coup pour éviter d’alourdir notre sac à dos nous avons décidé d’avoir qu’une seule tenue de marche, crado pour crado …

Nous avons donc acheter en ce qui concerne notre tenue:

– Une grosse écharpe
– Un bonnet
– Des gants
– Un legging de running avec une doublure polaire (je n’avais pas envie d’acheter un pantalon de randonnée comme ça je suis sure de me resservir de mon legging pour courir en hiver)
– Deux t-shirt à manche longue en coton (on les avait déjà dans nos valises)
– Une polaire
– Une veste imperméable coup vent
– Des lunettes de soleil
– Des chaussures de marche, l’achat le plus important !
– Des chaussettes hautes
– Des claquettes
– Nos sacs à dos militaires de 100L qui nous servent de valise (on avait prévu le coup car dans un 4×4 c’est plus pratique qu’une grosse valise dure). La protection pour la pluie était inclue lors de notre achat.

Le matériel pour manger :

– Un rechaud
– Un couteau militaire sur lequel s’emboite une cuillère et une fourchette
– Deux boites thermiques pour nous servir d’assiette
– Deux gourdes
– Une casserole de randonnée (petite et avec une poignée rétractable)
– Un briquet
– Muesli avec des fruits secs
– Barres énergétiques
– Des boites de conserves
– De la nourriture lyophilisée

Le matériel pour dormir :

Il y a des gîtes disponibles à chaque fin d’étape mais ils ne peuvent pas accueillir tous les randonneurs, il faut donc prévoir de quoi dormir dehors à la belle étoile.

– Une tente
– Deux tapis de sol (moins lourd qu’un matelas gonflable)
– Deux duvets avec un confort à zéro degrés à 70$ l’un
– Deux oreillers
– Une tenue chaude pour dormir

Le matériel médical et d’hygiène :

– Pansement
– Anti-ampoule
– Des attelles genoux et chevilles si vous avez des fragilités
– Lingettes
– PQ
– Sac poubelle pour deux utilisation. La première est qu’il n’y a pas de poubelle sur le parcours, il faudra donc garder ses déchets jusqu’à la fin. Et la deuxième sera pour protéger nos affaires en cas de pluie.
– Pastilles désinfectantes car de l’eau de pluie est mise à disposition des randonneurs durant tout le parcours.

Matériel divers

– Appareil photo et Go pro rechargés pour immortaliser cette merveilleuse expérience
– Fuel Band rechargé pour enregistrer mon activité et cumuler des fuels
– Téléphone portable éteint pour économiser la batterie. Il n’y a pas de réseau durant le trek il servira donc seulement en cas d’urgence
– Un carnet et stylo pour écrire les ressentis à chaud

Rando

Rando2

rando7

Rando5

Rando3

PREPARATION PHYSIQUE

Comme je l’ai déjà dit ce n’est pas la randonnée la plus physique et je ne suis pas sûre qu’il est nécessaire d’être sportif pour la faire. Il faut tout de même une bonne santé !
Si vous ne connaissez pas mon blog, vous devez savoir que le sport est ma passion et j’adore marcher. Je pourrais marcher durant des heures car c’est dans cet état que je me sens le mieux. Alors quand j’ai réservé cette randonnée et que je m’y suis préparer j’ai du ressentir ce que les coureurs ressentent lorsqu’ils préparent leur semi-marathon.

Durant les semaines précédant notre départ j’ai beaucoup marché plus pour me vider l’esprit que pour me préparer mais ça compte tout de même. Je vais faire mes courses à 30 min à pied de chez moi et je reviens avec mon sac plein de course sur le dos.
Ensuite j’ai intégré plus de gainage que d’habitude lors de mes entraînements de renforcement musculaire. Le gainage permet de renforcer les muscles abdominaux et dorsaux afin d’avoir une meilleure posture. Et c’est très important de faire attention à sa posture lorsqu’on porte plus de 10 kg sur le dos durant plusieurs heures.
Je vous conseille d’ailleurs de lire cet articles sur les abdominaux.
Pour finir j’ai également accentuer mes séances de stretching afin de renforcer et d’assouplir mes articulations et ainsi éviter toute douleur lors de la randonnée.

Rando6

gainage

J’ai bien l’intention de vous faire un article à la fin de mon trek pour vous faire part de mon expérience.

Info complémentaire sur l’Overland Track 

 

4 Comments

  • Ariel l'Astronaute avril 1, 2015 at 8:19

    Houlalalalalala ! Comme je t’envie !! Je suis sûre que ça va être une superbe randonnée !! *o*
    Hâte de lire ton CR en tout cas !! 😀

    Reply
  • Alina avril 14, 2015 at 10:16

    Bon voyage et bon courage! Postez les photos de votre voyage et n’oubliez pas que les blogueurs vous attendent 🙂

    Reply
  • Mon expérience de l'Overland Track, un trek en Tasmanie - JEUNES & SPORTIFS | JEUNES & SPORTIFS avril 22, 2015 at 1:26

    […] vous en avais déjà parlé dans un précédent article avec ma préparation pour ce trek nommé Overland Track, qui se trouve en […]

    Reply
  • Alisée septembre 8, 2016 at 12:28

    ça donne envie de partir loin et de profiter de tous ces magnifiques paysages <3

    Reply

Leave a Comment