Mon expérience de l’Overland Track, un trek en Tasmanie

Le 9 Avril, après un petit déjeuner consistant, je mettais mon sac à dos d’une bonne dizaine de kilos sur le dos et je commençais une marche de 4 jours.

Je vous en avais déjà parlé dans un précédent article avec ma préparation pour ce trek nommé Overland Track, qui se trouve en Tasmanie.

L’Overland Track est un sentier de randonnée d’une distance de 65km depuis Cradle Mountain jusqu’au Lake St Clair. Lorsque vous arrivez au Lake St Clair vous avez la possibilité de prendre un bateau pour arriver au point final ou de continuer la marche sur une dizaine de kilomètre.

Le parcours est divisé en 7 étapes que l’on peut réaliser en 7 jours ou en moins de jour en couplant les étapes. Nous avons décidé de faire la deuxième version (donc en 5 jours), ce qui est assez physique.
A chaque fin d’étape se trouve un refuge avec des lits superposés en bois et un poêle. Les places sont limitées il faut donc prévoir une tente pour dormir dehors.

IMG_3897

La nutrition

Nous avons pris des aliments nourrissants et légers.
Pour le petit déjeuner nous avons pris un mélange de graines et de céréales contentant des protéines pour favoriser la récupération de nos muscles et nous permettre d’avoir toute l’énergie nécessaire pour cette activité physique.
En ce qui concerne les collations des barres céréales et des graines/fruits secs feront l’affaire.
Pour le midi nous avons acheté des repas déshydratés : pas très bon au goût et mauvais pour la santé mais n’avions pas la possibilité de transporter des aliments à cuisiner dans notre sac. Pour 5 jours ça a très bien fait le job.
Et pour finir, les repas du soir se composaient de soupes lyophilisées pour se réchauffer car lorsque le soleil se couchait les températures chutaient énormément (c’était la saison de l’automne). Puis nous mangions du thon ou un autre plat déshydraté.

En ce qui concerne l’hydratation, nous avions choisi de boire une brique de jus de coco par jour pour faire le plein de nutriments essentiels pour le bon fonctionnement de l’organisme (notamment le potassium perdu dans la sueur, et pour suer nous avons sué).
Sinon à chaque refuge il y avait des récupérateurs d’eau de pluie pour refaire le plein d’eau pour la journée.

IMG_3846

IMG_3925

  • Jour 1

La première étape est la plus difficile de la randonnée car l’on doit parcourir d’important dénivelés montants pour accéder aux sommets de Cradle Mountain. Durant cette journée on voit une cascade, le lac de Crater Lake pour arriver au point de vu de Marions Lookout. Une fois les sommets atteints, on continue sur le plateau de Cradle Mountain puis parmi des rochers de dolérite pour terminer à travers la végétation de Waterfall Valey.

Nous avons marché durant 5 heures avec deux pauses ré-hydratation, une pause collation et une pause déjeuner.

Nous avons commencé la marche beaucoup trop couvert car il faisait très froid au réveil. Cependant nous avons eu de la chance concernant la météo, et il y avait un grand soleil. Ajouter à cela le lourd sac à dos et la polaire, l’écharpe, le bonnet…, au bout de 15 minutes nous nous sommes découvert.

Les dénivelés étaient assez physiques surtout avec un sac à dos d’une dizaine de kilos mais nous étions en forme et les paysages valaient totalement le coup de faire monter le cardio.

Je n’ai ressenti aucune sensation de faim et je n’ai mangé seulement pour garder l’énergie nécessaire pour continuer la marche. En fait je me suis nourrie de l’expérience mentale et physique et des sublimes paysages.

Comme nous avons commencé la marche un peu tard nous pensions dormir dehors. Finalement nous sommes arrivés les premiers au refuge. Une fois notre tenue sèche et propre enfilée, nous sommes sortis dehors pour observer la faune. Nous avons vu notre premier Wombat sauvage et un Walibi.

Puis nous nous sommes couchés à 19h. Malheureusement nous avons été réveillé à 22h par un homme qui ronflait de manière très peu discrète.

IMG_3899

IMG_3901

IMG_3902

IMG_3903

IMG_3904

IMG_3907

IMG_3909

IMG_2048

IMG_3913

IMG_3919

IMG_3920

IMG_6514

IMG_6512

IMG_6513

IMG_6515

IMG_6518

IMG_6520

  • Jour 2

Ce jour là nous avons décidé de faire deux étapes : une de 8km le matin (2h) et une de 17km l’après-midi (5h).

Le matin nous avons marché deux heures à travers de super paysages.
Le véritable challenge s’est joué l’après midi car nous devions faire 17km avant 18h c’est-à-dire la tombée de la nuit. De plus le parcours était absolument désagréable car le sentier se trouvait dans une forêt à flan de montagne. Il était étroit et jonché de racines et de boue.

Nous avions hésité à acheter des chaussures de marche du fait de notre budget serré mais nous avons fait le bon choix. A cause des rochers et des racines, nos pieds n’avaient aucune stabilité. Grâce aux chaussures de randonnée j’ai évité de me tordre la cheville de nombreuses fois. De plus elles étaient imperméables ce qui nous a permis de marcher dans la boue sans inconvénients. Ne négligez pas les chaussures de marche, tout comme les chaussures de running !

Nous avons marché durant 17km dans une forêt comme il en existe tant en France, ce qui m’a cassé le moral au bout de quelques heures. Le jeu n’en valait pas la chandelle selon moi. Et lorsque le moral n’est plus au beau fixe, il est difficile d’avancer. Mais j’avais la devise de mon père dans la tête :  » Marche ou Crève « 

J’ai aussi continué d’avancer en pensant à toutes les personnes qui ne peuvent pas le faire. Cela va peut être vous paraitre hypocrite ou nian nian mais de me dire que j’avais la chance d’avoir un corps qui fonctionne correctement m’a donné la motivation nécessaire pour avancer. Je l’ai fait pour moi mais aussi pour toutes ces personnes qui ne peuvent pas le faire !

Encore une fois nous avons eu la chance de dormir dans le refuge qui était bien chauffé et calme ce qui nous a permis de passer une nuit réparatrice. Heureusement car nous avions les épaules et les pieds totalement endoloris.

Le repas et les collations nous nourrissaient correctement ainsi nous n’avons jamais eu faim et nous avions assez d’énergie pour faire les étapes.

IMG_3931

IMG_3936

IMG_3937

IMG_6530

IMG_6531

IMG_6534

IMG_6535

IMG_6538

IMG_6540

IMG_6533

IMG_3939

IMG_3938

  • Jour 3

La veille nous a fatigué mais heureusement cette nuit au chaud nous a remis d’aplomb. Nous aimons l’aventure et nous dépasser, nous repartons donc sur les sentiers de l’Overland.

Ce jour-là nous faisons aussi deux étapes de 10km chacune d’une durée totale de 7h.
Le matin nous rencontrons un important dénivelé montant qui va faire pulser notre cardio et tremper nos t-shirt mais nous ne faisons aucune pause. Arrivés en haut du sommet de ce dénivelé nous rencontrons un homme qui nous a proposé de la viande séché pour qu’on fasse le plein d’énergie et de protéine.

Durant tout l’après-midi nous avons marché à travers la forêt de Leatherwood et pris une pause dans un refuge non habitable, qui appartenait au trappeur Paddy Harnett. C’était impressionnant de voir la manière dont cette hutte a été construite par rapport à celle dans lesquelles nous dormions (tout était totalement penché).

Le soir nous ne tardons pas à dormir après un bon repas chaud.

IMG_6543

IMG_6544

IMG_6545

IMG_6546

IMG_6547

  • Jour 4

Ce jour là nous devions faire 10km le matin, dix autres l’après-midi et les dix derniers le lendemain. Cependant le genou de mon copain a lâché prise durant la matinée et il a fini les 10km tant bien que mal. A ce niveau du parcours vous avez la possibilité de prendre un bateau sur le Lake St Clair pour rejoindre le point d’arriver. Fin du trek !

IMG_6551

IMG_6552

IMG_6553

Nous avons donc marché 65km en 4 jours avec une dizaine de kilos sur le dos. 

C’était une sacrée expérience tant au niveau physique que mentale. Nous avons repoussé nos limites car nous n’avions jamais fait de marche avec un sac à dos sur plusieurs jours.

Nous avons marché parmi de très beaux paysages. Cependant il est classé parmi les plus beaux treks du monde, je trouve que c’est un peu exagéré (bon évidemment je n’ai pas d’élément de comparaison) car nous avons marché pratiquement 40km dans une forêt.

6 Comments

  • matth mai 19, 2015 at 10:12

    Merci de nous avoir fait voyagé avec vous, super reportage ça donne vraiment envie !

    Reply
  • renardeau août 20, 2015 at 2:04

    L’histoire n’indique pas si la viande séchée était celle d’un wombat héhé

    Reply
    • jeunesetsportifs août 23, 2015 at 5:21

      Haha effectivement !! 😀
      En tous les cas c’était bon 😉

      Reply
  • Chloé octobre 19, 2015 at 3:11

    Wahou tu m’as fait voyager ! Merci pour ces beaux clichés

    Reply
  • Elodie novembre 24, 2016 at 2:11

    Salut! Je suis tombee sur ton article en faisant des recherches sur l’overland track! Du coup le legging polaire en fevrier c’est trop chaud ou ca va? Est ce que vous avez du dormir dehors ou en arrivant tot dans les refuges c’est bon…? Merci.

    Reply
    • Laura novembre 24, 2016 at 4:16

      Coucou
      Alors nous on a fait le trek en avril donc ce n’était pas trop mais en février ça sera beaucoup trop chaud ! Parce qu’en avril on avait prévu un pull polaire et un coup vent et finalement durant la marche, ils ne nous ont pas servi. Par contre le soir on était content de les avoir.
      On a jamais dormi dehors et il me semble qu’on l’a fait pendant des vacances donc il y avait pas mal de monde (notamment des familles).
      Voilà j’espère que je tai aidé 🙂

      Reply

Leave a Comment