Mon entrainement pour le Raid des Alizés 2017

En avril je vous annonçais ma décision de réaliser le Raid des Alizés 2017 (si tu veux relire mon annonce) aux côtés de Carole connu sous le nom de @tatacaroleg sur Instagram et de Ludivine aka @lfitgirl.

En 5 mois il s’est passé pas mal de choses dont la recherche intense de sponsors pour réaliser notre rêve d’aventure solidaire et féminine en Martinique.
A ce jour nous avons reçu des aides sous plusieurs formes (cadeaux, financières et morales) de la part de nombreuses marques. #merci
Sans parler des dons de nos proches et de nos abonnés !! #coeursurvous

Mais surtout on a dû commencer l’entrainement si on ne veut pas avoir de mauvaise surprise sur place ! Evidement le but c’est de prendre le plus de plaisir possible mais si on peut finir les épreuves et dans de bonnes conditions on sera plus qu’heureuse !

Pour ceux qui ne connaissent pas les épreuves du Raid, nous allons devoir faire du kayak en mer, du trail, du VTT et du Run & Bike sur 3 jours. 

De Avril à Juillet

Je n’ai pas tellement changé ma façon de m’entrainer. J’ai effectué deux sorties running (une fractionné et une endurance frontale) et 3 séances de musculation (prise de masse) par semaine.
J’ai commencé le running en Février mais avant ça j’ai toujours fait deux séances de cardio (GRIT notamment) par semaine.

J’ai également fait plusieurs randonnées de tout niveau.

Entrainement de début juillet à fin aout

J’ai commencé un programme d’entrainement sur 8 semaine pour courir 15km.
J’ai suivi un plan établit grâce l’application Nike Running Club pour progresser en course à pied (dont je vous parlerais dans un autre article).

Les fortes chaleurs et les violents incendies en Corse m’ont obligé à m’entrainer hors montagne durant toute la saison. J’ai donc couru en bord de mer (sur piste): fractionné, sortie plus ou moins longue … J’ai été très assidue (excepté une pause d’une dizaine de jours à cause d’une tendinite au moyen fessier, blessure très courante chez les femmes pratiquant la course à pied). 

Dans un second temps j’ai continué la musculation mais en pratiquant des séances d’endurance plutôt que de prise de masse.
#CestQuoiCeCharabia? En gros, au lieu de faire des séries de 12 répétitions avec un maximum de poids (séance adaptée à la prise de muscle) j’ai effectué des séries de 15 à 20 répétitions avec un peu moins lourd afin d’entraîner mes muscles à résister à l’effort.

En effet les épreuves du Raid vont demander une certaine endurance et résistance à l’effort.

J’ai également utilisé au moins deux fois par semaine la ceinture SLENDERTON (notre sponsors) qui permet de renforcer la ceinture abdominale afin d’avoir un centre du corps (aussi appelé core) solide. Un centre du corps solide permet d’améliorer ses performances et de diminuer le risque de blessure causé par des mouvements mal effectué.
Ne vous inquiétez pas vous saurez tout très bientôt car j’ai prévu de vous écrire un article complet sur la ceinture SLENDERTON et un autre sur l’importance d’avoir un centre du corps solide (enfin si ça vous intéresse ;)). 

Entrainement du 21 août au 11 novembre (soit 12 semaines)

C’est à ce moment là que les choses sérieuses ont commencé !! 12 semaines ce n’est pas de trop pour s’entraîner à ce genre d’épreuve surtout pour une première.
Quelques jours auparavant Ludivine et Carole ont participé à un trail de 11km et 600+D. Elles m’ont envoyé un mail pour m’expliquer comment ça c’était passé : elles ont terminé comme des guerrières mais elles m’ont avoué qu’elles en ont chié et du coup elle s’inquiétait pour le raid car cette distance correspond l’épreuve de trail la plus facile du Raid (il y a une autre de 17km) #horreur
A ce moment j’étais en plein arrêt du sport à cause de ma tendinite ça m’a bien stressé également …
On a donc décidé de mettre les bouchés doubles !!

Je vous livre donc MON programme que j’ai établit toute seule et je tiens à préciser que je ne suis pas coach. J’ai beaucoup de connaissance sur le sport et le corps humain et je connais aussi très bien MON corps (que je respect quotidiennement) et MES capacités.
Je ne vous conseille donc pas de le copier à la lettre mais il peut vous donner des idées.

Lundi matin : running fractionnés
Lundi soir : stretching et massage

Mardi matin : renforcement du dos et des abdos + 30 min de rameur
Mardi soir : stretching et massage

Mercredi matin : HIIT (pour entrainer le cardio) ou repos
Mercredi soir : Sortie Longue (entre 12km et 15km) et stretching/massage

Jeudi matin : 1h de Cycling Indoor/RPM
Jeudi soir : Stretching et massage

Vendredi matin : Repos
Vendredi soir : Sortie Trail et stretching/massage

Samedi : HIIT ou Repos (un samedi sur deux)

Dimanche : Repos ou deux sorties kayak (sur les 12 semaines) ou Randonnée un dimanche sur deux

Si vous avez des commentaires constructifs je suis toute ouïe car je ne prétends pas avoir la science infuse 😉 

Et la nutrition dans tout ça ?

De base j’ai une très bonne alimentation qui correspond à mes besoins mais je ne me prive de rien. Il m’arrive de boire un peu le week-end (un ou deux mojitos), de boire un ou deux café par jour, de ne pas calculer mes cheat meal le week-end.

Cet été avec la venue de ma famille en vacances en Corse, j’ai eu une ou deux semaines de relâchement mais rien de bien catastrophique car j’aime ma façon saine de manger.

Mais avec un entrainement aussi stricte que celui que je me suis programmée, je vais devoir faire très attention au carburant que je vais fournir à mon organisme. Surtout qu’avec l’endométriose j’aurais des périodes où mon énergie sera au plus bas (certainement que je devrais même arrêter mon entrainement durant ces qqs jours, mais ça je ne peux pas le programmer).

J’ai donc pour objectif :

  • De boire au moins 2 litres d’eau par jour
  • De prendre un café maximum par jour
  • De manger au moins 3 types de légume par jour
  • De ne boire aucune goutte d’alcool jusqu’au Raid
  • D’augmenter ma portion quotidienne de glucides complexes
  • De faire un seul cheat par semaine et si possible de qualité (maison ou bon restaurant)

Evidemment ce sont des choses que j’applique déjà plus ou moins au quotidien (sans pression) car comme je l’ai dit cette façon de vivre me plait et me procure un réel bien être.
Je comprends qu’ils en aient qui ne sont pas d’accord et qui mangent pizza et boivent de l’alcool à foison durant toute leur préparation voir même la vieille d’une épreuve. Et de mon coté je ne juge pas car chacun fait comme il veut ! 

Et vous, vous avez déjà préparé une grosse épreuve et comment vous l’avez géré ?

No Comments

Leave a Comment